La bibliothèque de ...

La bibliothèque a demandé à certains de ses usagers de nous faire découvrir leurs coups de coeur.
Venez découvrir les titres qui ont fait vibrer ces grands lecteurs!

Les riches font-ils le bonheur de tous?

Depuis le début des années 1980, les néolibéraux répètent qu’il faut créer de la richesse afin de la répartir. Ils font alors l’apologie de la déréglementation et de la privatisation. Bauman s’interroge sur les inégalités qui résultent des politiques néolibérales. Comme de la Boétie au XVIe siècle, il se demande pourquoi nous acceptons cet état de fait. Il montre que la « servitude volontaire » est le fruit d’un long travail d’endoctrinement.

HC 79 W4 B3814 2014

Tenir Tête

Dans ce petit bouquin, Gabriel Nadeau Dubois explique avec clarté et rigueur les évènements entourant le printemps étudiant de 2012. Il montre comment certains représentants des médias, de l’élite intellectuelle, du gouvernement et du monde des affaires ont tenté de nier la légitimité d’un mouvement populaire à plusieurs égards plus démocratique que notre démocratie représentative.
Excellente réflexion sur le bien commun et la démocratie.

LA 418 Q4 N332 2013

L’État islamique

L’auteur de cet essai dresse un portrait assez complet de ce qu’il nomme « le califat de la terreur ». L’État islamique sème la terreur en Irak et en Syrie et réussi à attirant bon nombre de combattants venant d’un peu partout dans le monde. Une des thèses intéressantes du livre propose que les États-Unis ne sont pas vraiment pressés d’en découdre avec cette secte terroriste puisqu’elle aurait l’avantage de nuire à Al-Qaïda qui serait selon eux, beaucoup plus dangereuse sur le long terme.

HV 6431 L386 2014

Les Bienveillantes

C’est l’histoire de l’holocauste racontée par les bourreaux eux-mêmes. Ce roman exceptionnellement bien écrit nous montre que les principaux protagonistes de la solution finale sont souvent des hommes ordinaires qui ont été fortement instrumentalisés.
Pour le reste, c’est encore une fois l’histoire de la résilience à l’œuvre. Dans cette œuvre, Littell a aussi fait un travail historique colossal.

PQ 2672 I88 B54 2006

L’Homme qui aimait les chiens

Raconte la traque et la fuite d’un des acteurs les plus importants de la révolution russe de 1917 : Léon Trotsky. Sa mort à Mexico en 1940 est le résultat d’un des assassinats politiques les plus célèbres du XXe siècle. Dans cet excellent roman, Léonardo Padura raconte aussi l’un des plus grands mensonges idéologiques du XXe siècle et ses retombées sur la vie des Cubains.
Très grand roman.

PQ 7390 P33 H6614 2011

La Tache

Est l’histoire d’un éminent professeur de lettre classique et doyen de l’Université d’Athéna en Nouvelle-Angleterre. Le professeur, Coleman Silk est accusé de racisme et forcé de quitter l’université. Après « Pastorale américaine » et « J’ai épousé un communiste » ce roman complète la trilogie de Roth sur l’Amérique d’après-guerre et ses valeurs contradictoires. Dans un climat de suspicion et d’intolérance, dans le délitement des amitiés et l’excroissance de gestes de lâcheté, Coleman SilK refusera de se défendre afin de cacher un passé qu’il ne peut livrer.
Excellent roman.
Philipe Roth est un très grand écrivain.

PS 3568 O855 H8614 2002

Dolce agonia

Propose un tableau de douze convives réunis à la même table pour fêter le Thanksgiving dans un coin de l’Amérique profonde. Sur un mode parfois ironique, parfois nostalgique, chacun raconte un pan de son histoire. Le point commun pourrait bien être la souffrance de vivre ou la peur de la mort. Cette mort qui guette d’ailleurs à chaque début de chapitre et nous rappelle que le destin est sans doute plus figé que certains le pensent.
Faut lire au moins un livre de Nancy Huston dans sa vie!

PS 8565 U88 D65 2001

American darling

American Darling pourrait déjà être considéré comme un classique de la littérature contemporaine. Ce roman raconte l’histoire d’une jeune bourgeoise américaine décidant par conviction politique de tout quitter afin de rejoindre le Libéria au début des années 1970. Là-bas, elle sera un témoin privilégié de la vie politique locale avant de devoir s’enfuir de nouveau devant la guerre civile locale. Roman sur une période trouble de l’histoire des États-Unis et du Libéria.
Banks a écrit récemment (2012) un autre roman percutant : « Lointain souvenir de la peau ».

PS 3552 A49 D3714 2005

Middlesex

Raconte l’histoire d’une jeune fille qui découvre qu’elle est aussi un garçon! Livre double qui raconte l’histoire de cette jeune fille et de sa grand-mère fuyant Smyrne, ville multinationale et multiconfessionnelle, incendiée par le Turc en 1922.
Eugenides fut découvert grâce à « Virgin Suicides » écrit dix ans avant « Middelesex ».

PS 3555 U4 M5314 2003

Le tigre Blanc

Propose deux portraits saisissants de l’Inde. Celui de la marge, de la misère et de la pauvreté des campagnes et celui des embouteillages monstres de Delhi où la richesse côtoie la pire des misères : celle des castes, des taudis et des laissés-pour-compte. Le personnage principal du roman, Balram Halwai, employé et serviteur modèle, traversera ces deux mondes pour finir meurtrier, voleur et très riche!

PR 9619.4 A35 W4514 2008

L’Art français de la guerre

Est un très beau roman qui raconte la rencontre entre deux hommes. Le premier, Victorien Salagon, raconte ses guerres passées en Indochine et en Algérie et le second, le narrateur, raconte ses réflexions sur la violence en France, le racisme, l’héritage colonial, les banlieues et la militarisation des forces de l’ordre.
Très bon roman pour comprendre les guerres de la France et les souffrances incroyables qu’elles ont provoquées.

PQ 2710 E563 A78 2011

Rien ne s’oppose à la nuit

Est davantage un récit de la vie de l’auteur qu’une fiction proprement dite. C’est l’histoire de sa famille et de sa mère bipolaire qui se suicide le jour où elle reçoit un prix littéraire. C’est l’histoire d’une fratrie avec ses joies, ses blessures et ses horribles secrets. Mais c’est aussi et avant tout les doutes et les angoisses de l’auteur devant son propre récit.
Delphine de Vigan sait merveilleusement raconter une histoire.

PQ 2722 I43 R54 2011

Retour à Killybegs

Est un roman politique sur le conflit indépendantiste en Irlande du Nord. C’est aussi un roman sur la violence des hommes et des États. Après une enfance difficile, le héros deviendra un acteur majeur du conflit avant que des forces plus puissantes viennent lui ravir ses amis, sa cause, son pays et une grande partie de sa propre vie.
Très bien écrit.

PQ 2663 H35 R48 2011

La bibliothèque de Sylvain Benoît vous attend
à la bibliothèque du Cégep Gérald-Godin!!

Site de la bibliothèque - Chercher dans notre catalogue REGARD